Related Articles, Books, LinkOut

Effet de la cure thermale et des champs électromagnétiques pulsés sur la cervicalgie chronique : essai clinique randomisé.
Forestier R, Françon A, Guillemot A, Slikh M, Duplan B.
(en cours de publication) Présenté au congrès d’Aix Les Bains et de Paris.

Il existe peu de traitements validés dans la cervicalgie chronique à l’exception des champs électromagnétiques pulsés (CEMP), alors qu’il s’agit d’une pathologie fréquente. Le traitement thermal est couramment utilisé dans cette indication, mais n’a jamais été validé en France.

Matériel et méthode : Les patients ont été recrutés dans la région proche, par voie d’affiche, entre le 15 octobre et le 15 novembre 2002.

Critères d’inclusion : patients âgés de 18 à 80 ans, présentant une douleur de la région cervicale d’origine mécanique depuis au moins trois mois, avec une EVA de la douleur > 30 mm.
Critères d’exclusion : contre-indication à la cure ou aux CEMP, traitement physique dans le mois précédent ou cure thermale dans les douze mois (?) précédents, irradiation brachiale de la cervicalgie, étiologie traumatique de la cervicalgie, antécédent de chirurgie cervicale, syndrome dépressif sévère.
Randomisation en insu, en deux groupes qui ont reçu soit un traitement thermal (TT) standardisé sans massage, soit des CEMP. Les deux traitements étaient délivrés six jours par semaine pendant trois semaines, aux Thermes Nationaux d’Aix-les-Bains, entre le 12/11/2002 et le 20/12/2002. Une partie des patients non inclus a accepté de répondre aux questionnaires pendant la durée de l’étude et a servi de groupe témoin. L’évaluation a été réalisée par un médecin extérieur à la station, en insu du traitement reçu par les patients. Les statistiques ont été réalisées en intention de traiter. Elles ont utilisé le test de Khi2 et test U de Mann Whitney.

Résultats : Sur les 153 patients ayant pris rendez-vous, 133 se sont présentés et ont été examinés par le médecin évaluateur. La randomisation en insu a permis de constituer un groupe de 42 patients dans le groupe thermal et 45 dans le groupe CEMP. Trente-six patients non inclus (sur un total de 46) ont accepté de servir de témoins pendant la durée de l’étude. Tous les patients randomisés dans le groupe CEMP ont reçu leur traitement alors que six patients du groupe cure n’ont pas reçu celui-ci (quatre abandons après randomisation et deux erreurs de groupe). Il y a ensuite eu deux perdus de vue dans le groupe CEMP, cinq dans le groupe thermal et dix-neuf dans le groupe témoin La préférence thérapeutique des patients au moment de l’inclusion était : TT 15%, CEMP 38%, aucune préférence 47%. Les groupes étaient comparables au départ pour les variables pronostiques les plus importantes. Le critère de jugement principal était une amélioration d’au moins 20% de la douleur initiale à six mois ; il est représenté dans le tableau suivant :

Traitement Succès Échecs Données manquantes
CEMP 35** 7 2
TT 20* 13 5
Témoins 4 15 19


Tableau 1 : ** Supérieur à la cure thermale (p=0,02) et aux témoins ; * Supérieur aux témoin

Les autres critères de jugement sont : l’échelle de handicap de Copenhague, le questionnaire de qualité SF 36, l'opinion du médecin et du patient. Ils ont évolué de la même façon, sauf pour ce qui concerne les dimensions physiques et mentales du SF 36 qui ne se sont modifiées dans aucun des trois groupes. L’analyse de la consommation de soins est en cours, ainsi qu'une analyse médico-économique, en collaboration avec la CPAM de Savoie.

Discussion-Conclusion : Pour une population locale traitée aux Thermes d’Aix-les-Bains, 18 jours de TT standardisé sans massage et 18 jours de CEMP semblent supérieurs à l’absence de traitement dans la cervicalgie chronique. Les CEMP semblent supérieurs au TT standardisé sans massage. La validité de cette conclusion est diminuée par les effectifs de l’étude, inférieurs à ceux prévus, mais surtout par la préférence des patients pour les CEMP (abandons et perdus de vue plus importants de vue dans le groupe TT, préférence exprimée pour les CEMP plus importante dans le questionnaire à la visite d’inclusion), l’absence de randomisation du groupe témoin et le nombre de perdus de vue dans le groupe témoin.D’autres essais cliniques sont nécessaires pour préciser la place du TT et des CEMP dans le traitement des cervicalgies chroniques (notamment population non locale de curistes, TT non standardisé avec possibilité de massages).